Coordonnées

Maison Médicale Laennec

Rue du Val d'Orient

22690 Pleudihen sur Rance

 

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedmg@outlook.fr

Tél : 02 96 83 20 25

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs HAMONIC et PAPIN

 

          Si l'été est souvent synonyme de vacances, de détente, pour certains, il représente un danger lors des périodes de fortes chaleurs ou de canicule. Il faut penser aux jeunes enfants mais aussi aux personnes âgées parfois seules. Car la solitude n'a malheureusement pas de saison. Une personne âgée ou en situation de handicap se retrouve peut être isolée près de chez vous.


Que risque-t-on quand il fait chaud?

L'exposition à de fortes chaleurs entraîne un risque de déshydratation, l'aggravation d'une maladie chronique ou encore plus grave le coup de chaleur.

Certains signes doivent vous alerter comme des crampes musculaires au niveau des bras, des jambes, du ventre ... ou plus grave un état d'épuisement qui peut s'accompagner d'étourdissements, de faiblesse, d'une insomnie inhabituelle.

Le plus grave c'est le coup de chaleur qui se repère par une agressivité inhabituelle, une peau chaude, sèche et rouge, des maux de tête, des nausées, une soif intense, une confusion, parfois une perte de connaissance et des convulsions.

Que faut-il faire si vous ressentez un de ces signes d'alerte?

il faut cesser toute activité pendant plusieurs heures, se rafraîchir et se reposer dans un endroit frais, boire de l'eau, des jus frais et si les symptômes s'aggravent consulter un médecin.

Quelques conseils pour prévenir les risques:

Buvez fréquemment et abondamment, au moins 1,5 litre d'eau, même et surtout si vous n'avez pas soif· Rafraîchissez­ vous et mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour.

Ne consommez pas d'alcool.

Evitez les sorties et les activités physiques aux heures les plus chaudes - Si vous devez sortir, restez à l'ombre.

Maintenez votre logement au frais. Fermez fenêtres et volets la journée et ouvrez la nuit et passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un endroit bien frais.

N'hésitez pas à aider et à vous faire aider. Informez vous de l'état de santé des personnes isolées, fragiles ou dépendante de votre entourage, encouragez-les à manger et à boire.

Informez vous, consultez la météo et la carte de vigilance.


Parce que la solidarité doit être aussi un devoir, soyons vigilants et relayons ce message autour de nous!


B. PANGAULT
Adjoint aux affaires sociales

Capture-d-ecran-2013-07-26-a-10.53.24.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :