Coordonnées

12 Rue André Souquet

22690 Pleudihen sur Rance

6 ème maison à droite

dans le lotissement à l'angle de la Pharmacie

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedph@orange.fr

Tél : +(33) 296 832 067

02 96 83 20 67

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs HAMONIC et PAPIN

-4mh14XZhPwJ-copie-1.jpeg 23/09/2010 - Suspension de l'autorisation de mise sur le marché des médicaments contenant de la roslqlltazone {Avandla®. Avandamet®. Avaglim®)


La rosiglitazone appartient il une classe de médicaments antidiabétiques oraux, les qlltazones

http://www.afssaps.fr

 


  Mise en garde de la revue Prescrire en 2008
http://liten.be//sw21w


L'Agence européenne du médicament (EMA) recommande la suspension des médicaments à base de rosiglitazone (Avandia ®, Avandamet ®, Avaglim ®) indiqués dans le traitement du diabète. L'augmentation du risque cardiovasculaire, constatée lors du réexamen des données récentes sur ces médicaments, fait désormais pencher la balance en faveur d'un rapport bénéfice/risque défavorable, indique l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans un communiqué.
La rosiglitazone est un principe actif contenu dans des médicaments antidiabétiques oraux, utilisés dans le traitement du diabète de type 2 pour améliorer le contrôle de la glycémie et pour la prévention des complications liées à la micro-angiopathie diabétique, touchant en particulier la rétine et le rein. A ce jour, environ 110 000 patients suivent ce traitement.

L'Afssaps demande cependant à ces derniers de ne pas interrompre leur traitement sans avis médical et leur conseille de prendre rendez-vous dans les semaines à venir pour adapter leur traitement antidiabétique au regard de ces nouvelles données. Les médecins, quant à eux, ne doivent plus prescrire de médicaments à base de rosiglitazone, et ce dès aujourd'hui.

L'Afssaps rappelle qu'en 2008, une première évaluation avait déjà conduit les autorités sanitaires européennes à restreindre l'utilisation de ce principe actif chez les patients présentant des maladies cardiovasculaires ischémiques, en raison du risque accru d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral auquel il expose.