Coordonnées

12 Rue André Souquet

22690 Pleudihen sur Rance

6 ème maison à droite

dans le lotissement à l'angle de la Pharmacie

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedph@orange.fr

Tél : +(33) 296 832 067

02 96 83 20 67

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs PANGAULT et HAMONIC

TÉLÉPHONE PORTABLE. UN APPEL À LA PRUDENCE
Une vingtaine de scientifiques lancent un appel à la prudence dans l'utilisation des téléphones portables.
Réunis par le Dr David Servan-Schreiber, vingt scientifiques, pour la plupart des cancérologues français, lancent un appel à la prudence dans l ’ utilisation du téléphone portable .


Recommandations d'utilisation du  téléphone portable..............
Les signataires du texte, publié dans le Journal du Dimanche, dressent une liste d’une dizaine de mesures de précaution simples qui peuvent être prises dans l’attente de conclusions scientifiques définitives sur l’éventuelle dangerosité du téléphone portable pour la santé.

10 précautions à prendre :
    Ils préconisent notamment de
ne pas autoriser les enfants de moins de 12 ans
à utiliser un portable , sauf en cas d ’ urgence, « les organes en développement (du fœtus ou de l ’ enfant) sont les plus sensibles à l ’ influence possible de l ’ exposition aux champs électromagnétiques ».

éviter le portable lorsque la force du signal est faible ou lors de déplacements rapides
.
utiliser que pour de brèves conversations ou pour des SMS,
changer de côté régulièrement pendant l ’ utilisation
attendre que le correspondant ait décroché avant de le coller contre l ’ oreille.
il vaut mieux éviter de porter un téléphone sur soi, même en veille ,
il vaut mieux éviter  de le laisser à proximité du corps la nuit, en particulier pour les femmes enceintes.


    En conclusion, les signataires de l ’ appel reconnaissent que « le téléphone portable est une invention remarquable et une avance sociale importante ». « Nous ne nous en passerons plus », disent-ils, notant qu ’ aucun d ’ entre eux n ’ y a renoncé.
     Les s cientifiques appellent aussi les constructeurs et les opérateurs à prendre leurs responsabilités, pour fournir des appareils permettant le moins de risque possible, faire évoluer la technologie et « encourager les consommateurs à utiliser leurs appareils de la façon la plus compatible avec leur santé ».
     « Il ne s ’ agit pas de bannir cette technologie mais de l ’ adapter, de la maîtriser, afin qu ’ elle ne devienne jamais une cause majeure de maladie ».

http://www.liberation.fr/actualite/societe/332360.FR.php