Coordonnées

Maison Médicale Laennec

Rue du Val d'Orient

22690 Pleudihen sur Rance

 

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedmg@outlook.fr

Tél : 02 96 83 20 25

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs PANGAULT et HAMONIC

L'hypertension artérielle, c'est quoi?

L'hypertension artérielle correspond à une augmentation de la pression à l'intérieur des artères.
Elle se définit par deux chiffres :
    -la pression systolique (maxima) est la pression dans les artères au moment où le cœur se contracte et envoie le sang vers la périphérie,
    -la pression diastolique (minima) représente la pression des artères entre deux contractions.

On est hypertendu(e) si l'on a, de manière répétée, des chiffres de pression systolique supérieurs à 140 mmHg ou à plus de 90 mmHg pour la diastolique.
 Ces valeurs anormalement élevées n'entraînent bien souvent aucun symptôme, mais l'on sait depuis longtemps que les patients hypertendus développaient plus souvent que les autres des maladies du cœur et des vaisseaux et de l'insuffisance rénale.
C'est pour cela que l'hypertension artérielle est un facteur de risque cardiovasculaire, au même titre que le tabac, le diabète, l'excès de cholestérol, le surpoids et la sédentarité.

L'hypertension contre-indique-t-elle Ie sport ?
Au contraire, la pratique régulière du sport fait partie des activités profitables aux sujets hypertendus, comme d'ailleurs à l'ensemble de la population. Les sportifs ont moins de tension que les sujets sédentaires.
Néanmoins, pendant une activité physique, la pression artérielle et la fréquence cardiaque vont s'élever par rapport à leur niveau au repos.
Tous les hypertendus peuvent donc pratiquer une activité physique d'endurance, à partir du moment où leur pression artérielle est équilibrée par les traitements.

Quel  type d'activité dois-je pratiquer pour aller mieux ?
Les efforts physiques d'endurance doivent être préférés aux efforts brefs et intenses (haltérophilie, musculation-) en raison des variations trop brutales de la pression artérielle que ces derniers provoquent.
La marche rapide, la natation, le vélo sont de bons exemples d'activités à privilégier. Il est conseillé de pratiquer ces activités pendant 20 à 30 minutes, au moins 3 fois par semaine.

Pourquoi le sport est bénéfique pour la santé
Le sport d'endurance peut entraîner une diminution des chiffres de la pression artérielle au repos, à condition qu'il soit pratiqué de façon régulière.
En effet, l'effort entraîne une élévation de la pression artérielle qui dépend de l'intensité et de la brutalité de l'exercice physique.
Ainsi, la pression artérielle peut atteindre des chiffres très élevés si l'effort est violent.
La pratique du sport a également d'autres effets bénéfiques intéressants sur le système cardiovasculaire : diminution du cholestérol et de la masse graisseuse, amélioration de la masse musculaire, contrôle du poids et effet relaxant.

Comment savoir -si je ne dépasse pas mes limites ?
Etre à l'écoute de son corps en est le meilleur moyen.
Si vous ne pratiquez plus de sport, la reprise devra être progressive et précédée d'un avis médical.
Au cours de l'activité, l'arrêt de l'effort doit s'imposer aux premiers signes de fatigue.
 Un bon moyen de se surveiller est de mesurer la fréquence cardiaque au maximum de l'effort.
La fréquence maximale à ne jamais dépasser est égale à 220 moins son âge.
Effectuer un sport d'endurance entraînant une élévation de la fréquence cardiaque à 60-70% de la fréquence maximale théorique est donc préconisé.

L'angine de poitrine, c'est quoi ?
Il s'agit d'une insuffisance d'oxygénation du muscle cardiaque survenant lors d'un effort, due à un ou plusieurs rétrécissements (ou sténoses) sur les artères coronaires.
 Au repos, les besoins du muscle cardiaque en oxygène sont modérés et malgré les sténoses, le flux sanguin est suffisant pour satisfaire la demande.
A l'effort, les besoins en oxygène augmentent et le flux sanguin devient alors insuffisant pour répondre à la demande.
Le cœur est alors en manque d'oxygène et le manifeste sous la forme d'une douleur profonde située au milieu de la poitrine avec une sensation de serrement intense, angoissante, et parfois une impression de mort imminente. Elle peut irradier dans le bras gauche, le cou, ou la mâchoire inférieure et se reproduit pour la même intensité d'effort.

Pourquoi prendre ces médicaments contre l'hypertension ?
On sait aujourd'hui avec certitude que faire baisser la pression d'un sujet hypertendu lui est très largement bénéfique.
 Le traitement de l'hypertension artérielle permet d'éviter tous les ans un grand nombre d'accidents vasculaires cérébraux (hémiplégies) et d'infarctus du myocarde,
 De plus, une hypertension négligée fait courir le risque d'insuffisance cardiaque ou rénale. Enfin, avoir une pression artérielle équilibrée par les traitements permet à un hypertendu de mener une vie tout à fait comparable à celle d'un sujet du même âge sans hypertension.

De quoi dois-je parler avec mon médecin en consultation ?
De tout ! Aucune question n'est idiote et vous n'étes pas censé connaître l'hypertension artérielle aussi bien que votre médecin.
A l'inverse, il ne peut pas deviner les interrogations qui vous inquiètent, les symptômes nouveaux que vous pouvez ressentir, ou les difficultés que vous pouvez avoir à prendre quotidiennement votre traitement.
Une solution à tous ces problèmes est très souvent trouvée à partir du moment où ceux-ci sont évoqués en consultation dans le cadre de la relation de confiance mutuelle que vous avez avec votre médecin. Rappelez-vous que votre médecin sera votre principal partenaire pour soigner votre hypertension.
---------fin-------------
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :