Coordonnées

Maison Médicale Laennec

Rue du Val d'Orient

22690 Pleudihen sur Rance

 

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedmg@outlook.fr

Tél : 02 96 83 20 25

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs PANGAULT et HAMONIC

cliquez sur les images
Image-1.pngLa consultation mémoire
en médecine générale



barette-memoire.jpg
questionnaire préalable à la consultation : 

Consultation mémoire  (format .doc)     remplissage sur votre ordinateur

Consultation mémoire (format pdf)   à  remplir aprés avoir imprimé le document



gruyere.jpg-


Simples trous de mémoire ??

-----------------
vidéo de vulgarisation


Image-2.png
Le film " Loin d' elle "






Face à un patient âgé dépendant et à la mémoire défaillante,
 quelques « trucs» pour vous faciliter la vie ...

" Mieux vaut approuver ce qui est bien fait que discuter ce qui va de travers.

" Plutôt que de le raisonner à tout prix, mieux vaut le distraire et revenir un peu plus tard à ce qui ne va pas dans l'immédiat. Par exemple, si votre proche s'agite lors d'une situation de contrainte (toilette, habillage ... ), ne tentez pas de raisonner le malade à tout prix, mais proposez une autre activité.

" En cas d'agressivité, ne cherchez pas à avoir raison. Évitez l'escalade de la violence.

" Le désir que votre parent se montre à la hauteur dans sa vie familiale ou conjugale ne justifie pas de recourir à la honte: elle paralyse toujours.

" Ne jamais forcer le patient à ce qu'il refuse de toute force, mais renforcer ce qu'il fait bien, à la suite d'efforts ou par habitude, de façon ritualisée.

" Ne vous accrochez pas à une attitude inflexible qui ne donne pas ou plus de résultat.

" Assurez-vous qu'il comprend bien vos attentes, essayez de ne donner qu'une information à la fois ou de n'opérer qu'un apprentissage par jour; souvenez-vous que les troubles sensoriels facilitent l'expression caractérielle: irritabilité, opposition face aux situations mal perçues.

" N'accroissez pas ses craintes d'échouer à nouveau, souvenez-vous que les malades Alzheimer sont souvent comme des élèves-éponges, qui peuvent se gorger de vos propres angoisses.

" Mieux vaut rassurer et sécuriser que sermonner et faire la morale.

"Toujours re-motiver et encourager plutôt que critiquer de façon condescendante: encouragez votre malade dans les gestes du quotidien qu'il peut encore exécuter.

" Évitez de réclamer en usant de sa mémoire sans discernement, et guidez-le en lui demandant de faire des choses précises, dans une ambiance calme.

"Éviter de confronter le malade à des souvenirs traumatiques: trop nombreuses photos de parents ou d'amis décédés.

Circulaire ALZHEIMER :cliquez sur l'imagedgs.gif


Image-2-copie-1.png
clic.pngCLIC 22


 




GERONT’EMERAUDE


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :