Coordonnées

12 Rue André Souquet

22690 Pleudihen sur Rance

6 ème maison à droite

dans le lotissement à l'angle de la Pharmacie

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedph@orange.fr

Tél : +(33) 296 832 067

02 96 83 20 67

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs HAMONIC et PAPIN

Mais ... qui  succédera au  Dr  HAMONIC

J'admets que la question est  légitime .......

         Dans notre cabinet médical, la continuité des soins sera assurée ... ce qui  n'est  pas le cas partout

         Les maires s'activent chacun à coup de pancartes à trouver des médecins pour leurs communes et  villages .... mais comment et pourquoi  en sommes nous arrivé là ?

          Même si  j'ai  des idées .....Je n'aurais pas la prétention de vous donner une raison.... en effet  ces situations sont d'origine plurifactorielle...  humaines et  politiques..

           Que ceux qui  ont décidé et qui décident assument leurs responsabilités ..

.........

       Quant à notre Cabinet Médical  (  Dr PAPIN-BALCON et  HAMONIC)  le médecin qui  succédera au  Dr HAMONIC le remplacera à partir du  16 septembre

       Le nom et  le sexe  l'échographie n'a pas encore été faite )))))))  ) de ce médecin sera publié sur ce même site le 1er Septembre

Patience  ......

 

Dr Gérard HAMONIC

 

Saint-Jacut-de-la-Mer va perdre son seul médecin généraliste à la rentrée. Lancieux et Matignon en cherchent des nouveaux. Une situation difficile, mais prévisible, selon le Dr Perron.

Reportage

« Je suis plutôt dans un sentiment de tristesse, c'est un départ par défaut », avance le Dr Perron, installé à Saint-Jacut depuis vingt-cinq ans. À partir du 1er septembre, il n'y aura plus de médecin dans la commune.

« Mes patients comprennent, mais je les mets dans la difficulté. Et la santé, c'est une chaîne : il y a des répercussions pour la pharmacie, la secrétaire du cabinet... », confieJean-Jacques Perron, qui travaille seul depuis que son confrère est parti, il y a cinq ans. Une lourde tâche, avec une population qui passe pratiquement de 1 000 habitants l'hiver à 8 000 ou 10 000 l'été.

Un système révolu

Claire Emberson, maire de Saint-Jacut-de-la-Mer, avoue avoir été « un peu surprise par la nouvelle, même si nous savions que cela arriverait. Pour Saint-Jacut, Beaussais-sur-Mer et Lancieux, en sept ans, nous sommes passés de huit médecins à trois plus un mi-temps ! »

Les habitants, eux, ne comprennent pas que leur commune n'attire pas. « C'est un bel endroit, on peut accueillir plusieurs temps partiels... » Des conditions qui ne sont pas suffisantes.

Deux raisons sont avancées par les stagiaires, selon le Dr Perron, maître de stage à la faculté de Rennes : il n'y a pas, à proximité, d'emploi pour les conjoints et ils « n'ont pas envie d'être seuls dans une petite ville. Ils ont été habitués à travailler en réseau lors de leur formation et ont besoin d'échanger entre eux. »

Pour trouver un second médecin à Saint-Jacut, nombre d'actions ont été réalisées ces dernières années : speed dating à Rennes avec les étudiants en médecine, petit film vantant les mérites de la ville, banderoles, annonces sur les réseaux sociaux et dans les revues spécialisées... En vain.

Mais ... qui  succédera au  Dr  HAMONIC