Coordonnées

12 Rue André Souquet

22690 Pleudihen sur Rance

6 ème maison à droite

dans le lotissement à l'angle de la Pharmacie

www.cabmedpleudihen.fr

cabmedph@orange.fr

Tél : +(33) 296 832 067

02 96 83 20 67

----------------------

Publié par Cabinet Médical des Drs HAMONIC et PAPIN

        Les cancers du col de l’utérus sont principalement provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV) ; ces virus se transmettent par voie sexuelle.

 

         En général, le corps parvient à les éliminer mais, dans certains cas, ces infections peuvent persister et provoquer des lésions au niveau du col de l’utérus, susceptibles d’évoluer à terme vers un cancer.

 

Il existe deux moyens complémentaires de limiter ce risque :

-le frottis de dépistage tous les trois ans pour les femmes de 25 à 65 ans

et la vaccination anti-HPV pour les jeunes filles à partir de 11 ans.

 

Source:

QU'EST-CE QU'UN FROTTIS ?

Le frottis cervico-utérin consiste à prélever des cellules au niveau du col de l'utérus afin de vérifier qu'il n'existe pas de lésions précancéreuses ou de cancer débutant. Cet examen est recommandé chez les femmes âgées de 25 à 65 ans tous les trois ans, après deux premiers frottis normaux effectués à un an d'intervalle. Il peut être réalisé par plusieurs professionnels de santé, en cabinet ou dans certains centres de santé.`

 

A QUOI SERT UN FROTTIS ?

Le cancer du col de l'utérus est une maladie qui se développe sur la muqueuse du col de l'utérus, c'est-à-dire sur le tissu qui le recouvre. Il est principalement dû à un virus appelé « papillomavirus humain » (HPV). En général, le corps parvient à éliminer l'infection mais, dans certains cas, elle persiste au niveau du col et provoque des lésions ; si elles ne sont pas traitées, ces lésions peuvent évoluer vers un cancer, en 10 à 15 ans en moyenne.

La plupart du temps, ces lésions ne se manifestent par aucun symptôme et, parfois, elles régressent spontanément. Quand des signes apparaissent, le cancer est souvent à un stade avancé, et donc plus difficile à guérir.

Le frottis permet de détecter au plus tôt des lésions précancéreuses ou cancéreuses du col de l'utérus et, ainsi, de soigner plus précocement ce cancer, voire d'éviter son apparition. Chaque année, 31 000 lésions précancéreuses ou cancéreuses sont détectées par frottis. On estime que 9 cancers du col de l'utérus sur 10 pourraient être évités grâce à un dépistage régulier par frottis entre 25 et 65 ans.

 

COMMENT SE DÉROULE UN FROTTIS ?

L'examen se fait en position gynécologique (allongée, jambes relevées). Le médecin (généraliste ou gynécologue) ou la sage-femme prélève délicatement des cellules au niveau du col de l'utérus à l'aide d'une petite brosse ou d'une spatule. Cela prend moins de quelques minutes et n'est pas douloureux, même si une gêne peut être ressentie. Le prélèvement de cellules est envoyé dans un laboratoire spécialisé en anatomocytopathologie qui, après examen, vous envoie les résultats quelques jours plus tard, avec copie au médecin ou à la sage-femme.

A noter : si vous avez vos règles, le frottis peut être moins fiable. Il vaut donc mieux réaliser un frottis en-dehors de la période des règles. Par ailleurs, si vous avez une infection ou que vous prenez un traitement par voie vaginale, il convient d'attendre environ un mois avant de faire un frottis. Enfin, évitez d'avoir des rapports sexuels 24 à 48 heures avant votre rendez-vous.

LES RÉSULTATS DU FROTTIS

Les résultats sont envoyés quelques jours après l'examen par le laboratoire, avec copie au médecin ou à la sage-femme. S'ils sont normaux, pensez à programmer votre prochain frottis dans trois ans.

Il peut arriver que des cellules anormales soient retrouvées lors du frottis. Il sera alors qualifié d'anormal. Cela ne signifie pas nécessairement que vous ayez une lésion précancéreuse ou un cancer du col de l'utérus. Pour savoir à quoi cette anomalie est due, votre médecin peut vous recommander des examens complémentaires : un nouveau frottis six mois plus tard, un test de détection des HPV ou encore une colposcopie, qui est un examen détaillé du col de l'utérus. Si des lésions sont découvertes, il réalisera d'autres prélèvements : biopsie ou conisation.